N° 3  TRANSPORTS & MOBILITÉS | LITTERATURE & CIVILISATION

N° 2 >

 NOUVEAUTÉS  

 COLLECTIONS

 Lez Valenciennes  
 Recherches Valenciennoises  
 Parcours  
 Hors collection  
 Val & Staps / ValenSciences  
 Echinox  
 Autres  

 Europe(s)  
 Textes en contexte  
 Pratiques et représentations  
 Contrées et Concepts  
 Transports & Mobilités  

 THÈMES

 Art  
 Histoire & Civilisation  
 Littérature  
 Théâtre  

 AUTEURS  

 COMMANDER  

 PRÉSENTATION PUV  
 LIENS  
 LETTRE INFORMATIQUE  
 CONFÉRENCES/ACTIVITÉS  
 CONTACT  

PROGRÈS, DÉRIVES ET AUTRES SENS DU VÉHICULE
DANS LA SCIENCE-FICTION QUÉBÉCOISE CONTEMPORAINE




Nicholas Serruys

21 cm x 29 cm
266 pages - broché
2018
ISBN-13 978-2-36424-059-9
Prix € 24

Voyager dans le temps, l’espace ou l’esprit, sinon tous les trois à la fois, constitue une intrigue récurrente dans la science-fiction. Il est alors question de différentes formes de péripéties, réalisées selon des moyens diversifiés : machines à voyager dans le temps, arches spatiales, migrations interdimensionnelles, usurpation parasitique du corps d’autrui… Ces phénomènes variés de transport et de mobilité se manifestent tous grâce à une certaine technologie, ordinaire ou étonnante.
Au-delà de l’intrigue, dans le cadre contemporain, le mouvement constitue une métaphore englobante de la modernisation, de ses progrès et de ses dérives, mais aussi de l’isolement, selon l’espace circonscrit du véhicule qui est censé permettre le déplacement. Paradoxalement, le mode de transport représente ainsi simultanément le passage et la contrainte.
Nicholas Serruys nous invite ici à explorer la face cachée d’un genre qui s’exprime au futur et qui pourtant rayonne, de manière spéculaire, sur notre conception du présent.

Nicholas Serruys est professeur agrégé en littérature québécoise à l’Université McMaster à Hamilton, au Canada. Il est l’auteur de plusieurs études dans le domaine de l’imaginaire.