N° 14  PRATIQUES ET REPRÉSENTATIONS | HISTOIRE & CIVILISATION

N° 13 >

 NOUVEAUTÉS  

 COLLECTIONS

 Lez Valenciennes  
 Recherches Valenciennoises  
 Parcours  
 Hors collection  
 Val & Staps / ValenSciences  
 Echinox  
 Autres  

 Europe(s)  
 Textes en contexte  
 Pratiques et représentations  
 Contrées et Concepts  
 Transports & Mobilités  

 THÈMES

 Art  
 Histoire & Civilisation  
 Littérature  
 Théâtre  

 AUTEURS  

 COMMANDER  

 PRÉSENTATION PUV  
 LIENS  
 LETTRE INFORMATIQUE  
 CONFÉRENCES/ACTIVITÉS  
 CONTACT  

ANIMAL SOURCE D’ÉNERGIE
ENQUÊTES DANS L’EUROPE PRÉ-INDUSTRIELLE




Fabrice Guizard, Corinne Beck (éd.)

15,5 cm x 23 cm
156 pages - broché
2018
ISBN-13 978-2-36424-060-5
Prix € 19

Le transport est un impératif dans toutes les sociétés, qu’elles soient nomades ou sédentaires. Non seulement les hommes se déplacent, mais ils acheminent des produits consommés venus d’ailleurs. L’histoire de l’humanité est marquée par cette capacité à se mouvoir dans l’espace et à transporter d’un lieu à l’autre tout ce qu’il est possible de mobiliser. ?Le progrès en matière de transport se caractérise d’abord par la réduction de la durée et du coût de déplacement.

Dès que l’homme a su le faire, il a utilisé l’animal comme source d’énergie. Si au début de la domestication, la raison de l’élevage a été la production de viande, une poly-exploitation de l’animal vivant est instaurée au cours du néolithique. L’animal de transport assure l’essentiel de la mobilité terrestre jusqu’au XIXe siècle, lorsque les machines et les matières premières combustibles viennent remplacer peu à peu les animaux.

A l’heure des débats sur la transition énergétique, il est intéressant d’engager une réflexion sur quelques unes des dimensions de l’utilisation par les sociétés du passé de l’animal comme source d’énergie.