N° 8  MONDES DU TRAVAIL | HISTOIRE & CIVILISATION

| N° 7 >

 NOUVEAUTÉS  

 COLLECTIONS


 Europe(s)  
 Textes en contexte  
 Pratiques et représentations  

 Contrées et Concepts  
 Transports & Mobilités  

 Mondes d'ailleurs 
 Jardins & Société 

 Synergies 
 Silver 

 Mondes du travail 
 Crises & conflits 

 Hors collection  
 Autres  

 Lez Valenciennes  
 Recherches Valenciennoises  
 Parcours  
 Val & Staps / ValenSciences  
 Echinox  

 THÈMES

 Art  
 Histoire & Civilisation  
 Littérature  
 Théâtre  
 Polytechnique  

 AUTEURS  

 COMMANDER  

 PRÉSENTATION PUV  
 LIENS  
 LETTRE INFORMATIQUE  
 CONFÉRENCES/ACTIVITÉS  
 CONTACT  

INDUSTRIES SUCRIERES A TRAVERS LE MONDE



> EXTRAITS

Ludovic Laloux & David Michon (dir.)

16 cm x 24 cm
116 pages - broché - 2021
ISBN-13 9782364240865
Prix € 17

Du XVIe au XVIIIe siècle, la production saccharifère repose sur la culture de la canne et l’extraction de son sucre dans les Antilles avant qu’il ne soit raffiné en Europe. En France, la légende dorée met en exergue l’impulsion de Napoléon en 1811-1812 en faveur de la production du sucre tiré de la betterave, oubliant qu’elle se révéla un véritable échec et omettant l’action décisive de Marggraf et d’Achard en Prusse au XVIIIe siècle. L’époque de la compétition entre les deux sœurs ennemies, la canne et la betterave, semble bien lointaine alors que des modes diététiques prônent la diminution de la consommation du saccharose. Cette rivalité n’en demeure pas moins d’actualité au XXIe siècle.